Post-Mondial – Ses effets secondaires

Post-Mondial – Ses effets secondaires

Cet article sera noyé dans la masse de tous les articles relatant de la Coupe du Monde 2018, mais j’avais envie de te parler à ma manière de ce mondial, mon mondial.

La Coupe du Monde 2018, j’en entends parler depuis janvier dernier, avec mon travail, j’ai été missionnée avec d’autres collègues, créer un jeu de pronostics autour de cette Compétition ! Je ne suis pas une grande fan de foot, mais j’ai toujours aimé les compétions européennes et internationales (que ce soit du foot ou autre sport), soutenir son pays, être chauvine le temps de quelques mois et il est vrai, qu’il y a que le football pour rassembler autant de français derrière un même but.

 

Si le football n’est pas ma religion, c’est certainement celle de mon petit frère, je pense qu’il est né en aimant le foot. Il y a deux ans, il était volontaire pour l’équipe médias de l’Euro 2016 à Bordeaux et cette année rebelote, il est parti un mois à Sotchi, toujours en tant que bénévole côté médias. Evidemment, c’est toujours une fierté de voir son petit frère à des milliers de kilomètres aider pour des événements internationaux et l’écouter donner ses impressions sur la Russie, comment la Coupe du Monde est vécue là-bas etc. Et même s’il n’a pas eu la chance de voir l’Equipe de France jouer, cela reste une expérience hors-normes. Si tu veux en savoir plus sur son expérience en Russie et comment devenir volontaire pour les prochaines compétitions, je te conseille son article sur le sujet.

Sans exagérations, j’ai regardé 90% des matchs de cette Coupe du Monde, voir d’autres pays autre que la France jouer, je ne sais pas pourquoi, mais c’était tout de même plaisant à regarder. Puis, il faut dire que je vis avec un vrai fan de foot, il y avait donc dans tous les cas du ballon rond à la TV ! Je ne sais pas toi, mais pendant ce mois de compétition, une bonne ambiance régnait autour de moi, d’autant plus les jours de match des Bleus. Les Français étaient enfin fiers d’être Français, si seulement il ne fallait pas attendre tous les vingt ans pour cela… En toute honnêteté, je suis fière de notre équipe de France, malgré toutes les critiques. Ils ne font pas vraiment de vagues, ils véhiculent une image positive pour petits et grands.

Le 15 juillet 2018, nous étions à Lisbonne au Portugal, là-bas, avec le décalage horaire, le match était diffusé à 16h. Nous avons pris place sur la fan zone située sur la Place de Commerce qui a rapidement été envahi par 90% de français et 10% de croates ! C’était ma première fan zone et j’ai adoré cette ambiance, être mêlée à des personnes de tous les âges, des couples, des potes, des familles, des cris de joie à chaque but, des regards remplis d’émotions, surtout au coup de sifflet final. C’était un pur moment de sport et d’humanité, il en faut, car dernièrement les gens se rassemblaient, mais pour des moments beaucoup plus tragiques, alors ça fait du bien de fêter tous ensemble un moment heureux.

Même si je garde tout de même une petite note négative de cette victoire, c’est de voir comment en France comment certains expriment leur joie : avec de la casse, des insultes, des attouchements non consentis sur des femmes etc. Depuis le 15 juillet dernier je suis encore plus fière qu’avant d’être française, même si cela me désole de savoir que ces individus ont gâché la victoire de certains avec leurs actes mal-attentionnés !

Nous sommes double Champions du Monde pour les 4 années à venir, c’est beau, c’est encourageant et motivant, merci l’Equipe de France et tout le staff.

 

 


Related Posts

Les blogs avant/après

Les blogs avant/après

– dans les oreilles Dis quand reviendras-tu // Jean Louis Aubert – Pour mon second article je vais peux-être, même sûrement, aborder un sujet qui fait polémique ! En préambule, je souhaite préciser que je ne veux viser personne dans cet article, c’est simplement un […]

Lyon City Guide

Lyon City Guide

Il m’aura fallu pas moins de quatre visites dans la ville Lumière, pour enfin tomber sous son charme ! Après avoir connu Lyon sous la chaleur du mois d’août, sous la fraîcheur de Noël à deux reprises, c’est sous un ciel nuageux de février que […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *